AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'énergie des océans en quelques mots

Aller en bas 
AuteurMessage
kassifazer
V.I.P
V.I.P
avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 30
Emploi/loisirs : etudiant
Réputation : 0
Points : 14
Date d'inscription : 10/08/2008

MessageSujet: L'énergie des océans en quelques mots   Mar 6 Jan - 0:10

L'énergie des océans est potentiellement considérable, mais elle est très dispersée et donc difficile à collecter et loin des lieux de consommation.
La seule qui ait été vraiment captée jusqu'ici est l'énergie des marées mais seulement sur quelques sites.

Près des côtes, l'amplitude des marées entre le niveau de basse mer et le niveau de haute mer peut dépasser dans certains sites 15 m (baie de Fundy au Canada). Et c'est cette énergie potentielle due à cette différence de hauteur qui est captée par les centrales marémotrices.
Les centrales marémotrices
Il faut donc installer un barrage pour créer exploiter cette différence de hauteur d'eau. Le barrage set muni de "pertuis" (ouvertures) : lorsque la marée monte, ils sont ouverts et le niveau de l'eau monte dans le bassin. Dès que la mer redescend, on ferme les pertuis pour conserver l'eau. Puis, dès que la différence de hauteur entre le niveau du bassin et celui de la mer est suffisant, on peut "libérer" l'eau du bassin en la dirigeant vers des trubines qui vont générer de l'électricité. Ainsi, l'énergie des marées est une énergie variable mais elle peut être prévue des années à l'avance.
Comme pour les barrages fluviaux, c'est l'investissement qui coûte le plus cher dans une centrale marémotrice, le coût d'exploitation est en revanche très faible vu le peu de frais de maintenance.

Enfin, l'énergie engendrée par les vagues et l'énergie thermique sont d'autres potentialités liées à l'exploitation de la mer.
Mise en application
Les centrales marémotrices ont des investissements lourds et un fonctionnnement intermittent mais il n'y a pas de combustible, peu de frais d'exploitation, de maintenance et une forte disponibilité.
La première et la plus puissante usine marémotrice au monde fut construite en France en 1966 dans l'estuaire de La Rance avec une puissance de 240 MW. Les autres sont beaucoup plus petites puisque la plus importante après cette première se situe dans la baie de Fundy au Canada avec une puissance de 18 MW.
Pourtant, les potentialités ne manquent pas dans le monde et s'élèveraient de 500 à 1 000 TWh/an.
Revenir en haut Aller en bas
 
L'énergie des océans en quelques mots
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Vision Sur l'Université :: 5èmes année-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit